PICK 20 : Publication du classement national des 20 chefs de file canadiens en matière de Web 2.0

Par , le 28 août 2009

Septembre, mois de la rentrée. Et qui dit rentrée dit reprise des activités. La fin des vacances est effectivement souvent synonyme du retour de l’importance des mesures de performance, tant dans les milieux académiques que professionnels. Pour lancer la reprise des évaluations (et ma nouvelle collaboration à ce blogue ;)), j’ai pensé vous partager le récent classement national en matière de Web 2.0.

Depuis maintenant deux ans, le Backbone Magazine et KPMG Canada organisent le palmarès PICK 20, le seul du genre au pays. Le Backbone Magazine publiait le mois dernier les 20 entreprises les plus prometteuses du Web 2.0 en 2009. Cette liste a été développée par un jury composé de 7 juges, dont 3 ayant fait partie du jury de la première édition : Michael Geist, expert du droit et de la technologie, notamment Professeur adjoint à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa et Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit d’Internet et du commerce électronique ; Michael O’Connor Clarke, Vice-président de Thornley Fallis Communications, l’un des consultants les plus expérimentés dans l’intégration du Web 2.0 dans les campagnes de relations publiques et de marketing ; et Kate Trgovac, qui publie OneDegree.ca, un magazine en ligne présentant les dernières tendances en termes de commerce électronique et de médias sociaux aux spécialistes du marketing au Canada, et qui est également fondatrice et présidente de LintBucket Media, une agence de marketing digital basée à Vancouver. La même définition de Web 2.0 a été utilisée pour établir le classement des deux premières éditions, soit, sommairement, « l’utilisation de plateformes d’échanges sociaux en ligne afin de connecter les entreprises aux partenaires et aux clients en faisant passer la communication du monologue au dialogue » [traduction libre].

Publication spécialisée en technologie qui s’adresse aux gens d’affaires canadiens, le Backbone Magazine vise à fournir à ces derniers de nouvelles façons de gérer dans une économie en transformation. Le Backbone Magazine est distribué à l’échelle nationale six fois par année par l’intermédiaire du Globe and Mail et a vu le jour en 2001.

L’acronyme PICK représente les quatre catégories dans lesquelles les nominés sont classés en plus du palmarès final :

  1. Problem solving [résolution de problèmes] : La capacité du produit en ligne à générer des idées et des solutions et à susciter la réaction favorable des consommateurs ;
  2. Innovation : La capacité du produit en ligne à prévoir les tendances futures du marché en se basant sur la rétroaction des utilisateurs ;
  3. Collaboration : La possibilité pour les utilisateurs d’émettre leurs recommandations par rapport au produit en ligne et d’évaluer par un classement les différentes options offertes ;
  4. Knowledge sharing and management [gestion et partage du savoir] : L’incitation du produit en ligne à la création collaborative de contenu par l’entremise de wikis et de blogues permettant des développements en équipe.

Pour en arriver au classement final, les juges ont évalué les nominés en fonction de cinq critères : retour sur investissement, avantage concurrentiel, valeur courante, exécution et innovation. Afin de maintenir l’intégrité du processus, tout juge impliqué d’une quelconque façon dans un projet d’implantation nominé n’a pas participé à son évaluation. De plus, les nominés de 2009 qui figuraient également au classement de 2008 ont été jugés uniquement sur les développements effectués au cours des 12 derniers mois.

La première position cette année va à FreshBooks, un service de facturation en ligne des clients, deuxième au classement l’an passé. L’entreprise gagnante de 2008, Club Penguin, une véritable communauté virtuelle où les enfants peuvent jouer à des jeux et interagir entre eux, n’a pu réapparaître cette année pour la bonne raison qu’elle a été achetée par Disney fin 2007 (lorsque la collecte des données pour le classement 2008 avait lieu) et donc qu’elle est maintenant considérée américaine.

À mon avis, l’entreprise la plus intéressante qui s’est méritée une nomination dans les deux éditions du classement est la plateforme de journalisme citoyen NowPublic, qui est passée de la 10e position du palmarès en 2008 à la 8e en 2009. L’entreprise basée à Vancouver a de plus fait partie des nominés du 50 Coolest Websites du Time Magazine en 2007 et du Emmy for Advanced Technology en 2009. Il s’agit du média participatif le plus important au Canada, car il est entièrement créé par la communauté. Véritable pionnier du journalisme citoyen, Now Public regroupe ce que le public voit et pense des nouvelles actuelles en temps réel et son contenu est alimenté par des gens comme vous et moi. À la différence du Huffington Post (site américain celui-là), les utilisateurs de Now Public ne font pas que commenter et évaluer l’actualité ; ils la construisent. Par ailleurs, l’initiative Now Public Labs se veut un laboratoire collectif permettant de trouver les conversations les plus dignes de mention sur la toile. Le récent projet développé est l’outil SCAN, un système de repérage de vidéos et de photos inédites sur la microblogosphère, c’est-à-dire les sites de mises à jour de statuts tels Twitter. NowPublic présente maintenant des milliers de collaborateurs à-travers plus de 140 pays. À quand la version francophone ? Avec tout le monde qui en parle, il faudrait peut-être bien se mettre à l’écrire…

Vidéo promotionnelle de NowPublic.com sur YouTube

Des nouveaux sites en lice cette année, trois ont retenu mon attention :

Myca Health, deuxième au classement, une plateforme interactive liant les patients et leurs médecins afin de transformer leur expérience avec les soins de santé et ainsi assurer leur confiance en les marques commentées par les experts. À quand les services d’urgence en temps réel ?

Vidéo promotionnelle de Myca Health sur YouTube

TeamPages, treizième du palmarès, un service de gestion de temps sur Internet permettant à ses utilisateurs d’organiser les pratiques sportives d’une équipe, d’en informer ses membres et d’indiquer et commenter le pointage et d’en noter l’évolution au cours d’une saison. De quoi officialiser votre ligue de hockey sur gazon…

Vidéo promotionnelle de TeamPages sur YouTube

Pixton, vingtième mais non moindre, offre à ses utilisateurs de créer, de publier, de partager et de relooker des bandes dessinées. La collaboration créative est d’autant plus originale que plusieurs intervenants peuvent participer et que les images graphiques sont en constante évolution. Selon le jury du PICK 20, le site pourra se classer plus près des meilleures performances l’an prochain en redéfinissant son modèle d’affaires afin de procurer une plus grande valeur ajoutée pour les utilisateurs qui cotiseraient alors leur inscription.

Et finalement, pour faire honneur à la rentrée et au retour des évaluations, j’aimerais mentionner la convivialité de Radian6, site classé cinquième un outil de contrôle et d’analyse de l’efficacité des médias sociaux en temps réel.

Le Backbone Magazine a reçu à peu près deux fois plus de nominations que pour la première édition cette année. Cependant, l’article publiant le classement ne fait pas mention de la provenance régionale des entreprises en nomination. Les détails du classement de l’édition 2010 du palmarès PICK 20 seront annoncés cet hiver dans le Backbone Magazine. Des entreprises québécoises sur la liste l’an prochain ?

Bonne rentrée !

***

Collaboration spéciale : Marie Eve Gosemick travaille présentement à l’organisation du Forum Tremblant 09 au sein du Cabinet de relations publiques NATIONAL. Elle entame également sa maîtrise ès sciences de la gestion en marketing à HEC Montréal où son sujet de recherche porte principalement sur le rôle des médias sociaux dans le positionnement durable des entreprises.

Rating 4.70 out of 5

Sujet : Blogues d’affaires, Communication, Contenu, Ergonomie et utilisabilité, Marketing Internet, Relations publiques, Réseaux sociaux, Social Bookmarking, Web 2.0 | 4 Comments »

4 réponses à “PICK 20 : Publication du classement national des 20 chefs de file canadiens en matière de Web 2.0”

  1. Frédéric
    Le 28 août 2009 à 20 h 24 min

    Très bien, vous devriez écrire plus souvent Mlle Gosemick.

  2. Marie-Eve Gosemick
    Le 29 août 2009 à 9 h 18 min

    Merci Frédéric ! J’y compte bien.

  3. Isabelle Chrun
    Le 29 août 2009 à 12 h 26 min

    Merci Marie-Eve pour votre PICK. Sachez que je suivrai vos prochains billets.

  4. Marie-Eve Gosemick
    Le 29 août 2009 à 14 h 35 min

    Merci Isabelle ! Le prochain est prévu le 8 septembre.

Commentaire

  • RSS

  • Archives