Le Japon lancera son Quaero et le Canada ne se pose apparemment pas encore de question

Par , le 27 juin 2006

Après l’Europe, voici que le Japon se met de la partie et décide de lancer son Quaero. En effet, 30 organisations dont l’Université de Tokyo, Hitachi, Fujitsu, Nippon et le gouvernement japonais se sont mis d’accord pour développer leur propre engin de recherche national.

Pourquoi est-ce important de considérer la chose ici aussi? Il y a plusieurs mois de cela, je rencontrais un parlementaire algérien pour un possible mandat avec le gouvernement de ce pays. Dans mon laboratoire (lire devant mon laptop), j’effectuais avec lui quelque recherche dans Google pour vérifier le positionnement de certains éléments distinctifs de la présence gouvernementale algérienne. J’essaie donc de trouver des infos touristiques pour le Maroc, la Tunisie et évidemment l’Algérie. Pour le Maroc et l’Algérie, je tombe sur des sites gouvernementaux du ministère du Tourisme de chacun des pays avec la simple requête du nom du pays. Pour l’Algérie, je tombe sur le site World CIA Handbook et de Algeria-Watch qui incitent fortement les Internautes à ne jamais mettre les pieds en Algérie. Qu’elle ne fut pas ma surprise, et celle du parlementaire, de réaliser à quel point le Web devient un outil d’affaires étrangères majeur à considérer sérieusement au niveau gouvernemental.

Pour ce qui est de l’économie, je rappellerais que je me suis déjà insurgé contre l’américanisation de notre tourisme en ligne. Pour ce qui est de la culture, vous pouvez facilement imaginer les enjeux qui y sont rattachés et qui se compliquent de jour en jour notamment grâce à la mondialisation, mais aussi à la fulgurante poussée du Web. À quand un moteur de recherche canadien valorisant les contenus canadiens?

À quand un effort concerté du Canada, de ses nombreux paliers gouvernemental et des gens d’affaires pour que nous soyons aussi dans le coup? Je pose la question et offre même bénévolement d’un peu de mon temps, de mes réflexions et j’offre même le premier cent dollars pour la cagnotte de ce PPP que je trouve aberrant qu’il n’existe pas encore.

Je parlais du récent effort remarquable de Groupe Pages Jaunes qui s’est doté de son moteur de recherche. Ils seraient sans doute, un interlocuteur de choix pour un tel projet! Je suis aussi convaincu que le LUB le LATECE, le CRIM et bien d’autres encore seraient ravis de mettre leur jus de cerveau à l’œuvre. Mon cent dollars symbolique est sur la table. Qui d’autres est prêt à s’investir dans le projet?

Source SEW via Vtech.

Ce billet est déjà paru sur MichelLeblanc.com.

Rating 3.00 out of 5

Sujet : Moteurs de recherche, Stratégie | No Comments »

Commentaire

  • RSS

  • Archives